Au delà des recherches généalogiques, je me suis naturellement penché sur l'histoire des familles, celle que l'on peut nommer la 'petite histoire'.

Appréhender le quotidien de nos respectables aïeux a de nombreux attraits.

Plusieurs sources documentaires permettent de se faire une idée assez précise de leur mode de vie. On peut citer la véritable mine de renseignements constituée par les fonds des archives notariales. Les contrats de mariage (importance des dots), les testaments, les donnations, les inventaires après décès, les partages entre héritiers touchent l'intimité des familles, mais on ne doit pas négliger les contrats de ventes de biens immobiliers, les baux de métayage, les coupes de bois, las gasalhas, les procurations pour déplacement, les reconnaissances seigneuriales...

Tout ce matériel constitue un faisceau d'indices bien utiles pour se replacer dans le contexte historique local et national. De même, le tempérament d'un individu peut être envisagé. Par exemple, un personnage qui passe des contrats de vente et d'achats à un rythme effréné est supposé avoir un tempérament d'entrepreneur, voire de spéculateur...

Une illustration de l'usage de telles recherches est présentée page suivante

précédentesuivante
début